02 janvier 2015

nos expressions, les LIEN Magazines, textes manquant sur le blog - juin à novembre 2014

 

 

votre webmaster - moi ! - a connu quelques difficultés ces mois derniers, mais rien de grave. Simplement, il manque sur le blog des docs...

 

PA110131

 

 

 

Dans l'ordre  et le desordre : 

 

Le magazine sorti en septembre, reprennant les témoignages de la célébration de juin : Mag10LIENRentree2014

Nos expressions lors de la célébration d'octobre 2014 (pages 2) : nosExpressionsOtobre2014

Le magazine sorti en novembre, reprennant les témoignages de la célébration d'octobre : Mag11LIEN11nov2014

 

L'éditorial de dernier magazine nous alertait sur ce qui s'était dit au cour de la rencontre entre le pape François et les milieux populaires. Voici le texte complet : PapeFrancoisMouvementsPopulairesOctobre2014

 

 

Bonne lecture et encore désolée pour ce retard !

 

A bientôt ! 

 

 

 

mo

 

 

 

Posté par lelien75013 à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


31 mai 2014

Comment vivons-nous en « pierres vivantes » de l’église ? - Textes des paroissiens lors de la Célébration du Lien le 17 mai 2014

 

« Vous aussi, soyez des pierres vivantes pour construire le temple de Dieu »

 

pierre d'angle - visages

PIERRE VIVANTE

 

AP

 

Comment vivons-nous en « pierres vivantes » de l’église ?

 

 

 

Voici les mots des personnes présentes lors de la célébration du 17 mai 2014.

Merci à eux d'avoir témoigné et merci à vous de les lire !

 

 

Accepter l’autre tel qu’il est : savoir l’écouter ; être aimable avec ses voisins ; saluer quand on se croise. Tenir la porte ouverte et ne pas la relâcher ; visiter une personne seule ; inviter chez moi une ancienne voisine qui s’ennuie chez elle. Rendre service le plus possible, selon ses disponibilités.

 

Préférer la vie à la mort !

 

Tu es le chemin, la vérité, la vie…

 

Témoigner de ma fois dans mes actes ; aider ceux qui ont besoin ; A ceux qui sont désespérés, leur parler de Dieu. Savoir être la pierre vivante : donner de l’amour, partager avec ceux qui n’ont rien.

 

Quêtes, chorale, lectures à la messe, rencontre avec le groupe des Jeunes professionnels ; dialogue ; aide aux préparations des rencontres ; messes du soir, adoration ; écoute, partage, réconciliation ; déjeuner du dimanche midi…

 

Je suis baptisée ; je vais à l’église, participe à la messe pour me nourrir de l’eucharistie…

 

Mon rôle est sûrement de cimenter ces “pierres vivantes“, mais ça ne me dédouane pas d’en faire partie. Etre “pierre vivante“, c’est pour moi être à l’affut de ce qui fait la vie de chacun, de ce qui lui donne de l’élan, de la force. C’est ouvrir la route aux témoignages, témoigner moi-même de tout ce travail de l’Esprit qui est si fort ! Quand je vois ces femmes africaines capables de parler, de dire leur dignité et d’exprimer ce qu’elles ont découvert. Merci, oui, merci !

 

Je te remercie, Père très saint de nous faire participer à ta création par ces pierres vacantes.

 

J’ai l’impression que je ne fais rien !

 

Suis serviteur ; amour de tout être humain, visite des malades, proclamer la Bonne Nouvelle, unité de la famille, accompagnateur du catéchuménat.

J’essaye d’être une “pierre vivante“ en restant fidèle aux promesses de mon baptême et de témoigner de ma foi et de mon espérance, et en étant solidaire  avec ceux qui luttent pour la justice et la dignité de tous les hommes et femmes.

 

Je suis “pierre vivante“ ; que Dieu soit avec moi pour suivre ce chemin Amen : merci Seigneur Jésus !

 

Ecoute de la Parole, partage, assistance, aide, service proposé, pardon, aller vers, servir, dire merci ; confiance à Dieu, visite des malades ; aller à l’église ; se confesser, communier, faire partie d’un groupe…

 

Visites régulières chez une amie handicapée, afin de s’occuper avec elle de l’administratif (papiers, factures,…)

 

Seigneur, j’essaie d’être une “pierre vivante“ quand je rends service à mon prochain, comme, par exemple, aider une amie âgée à faire ses courses, lui chercher ses médicaments. J’essaie aussi de consoler mes frères et sœurs quand ils sont malades ou tristes. Je pense beaucoup à la souffrance de Marianne par exemple et cela me rend triste. Etre une “pierre vivante“, c’est aller vers l’autre, c’est aussi rendre des services d’église : faire la quête à la messe, animer les chants. 

 

J’essaie de vivre ma foi chrétienne en allant à la messe pour avoir l’eucharistie, car j’en ai besoin pour me nourrir et écouter l’évangile, nourrir mon esprit et mon âme. Je m’intéresse à la vie de notre communauté et essaie de donner de mon temps pour les différentes activités ; j’essaie de méditer et de prier chez moi. Merci mon Seigneur et mon Dieu pour la vie et ton amour infini. Amen

 

Je suis une “pierre vivante“ autour de moi, dans mon immeuble. Je suis souriante envers tout le monde, jeunes et adultes. Dis bonjour et encourage les autres à prendre la vie du bon côté, propose mon aide en cas de besoin et remercie Dieu.

 

Dans les rues, j’aide les vieilles dames à tenir la porte ; j’essaie d’être gentil avec mes amis.

 

Il est des jours, une petite révision de nos vies, on se pose la question : « Seigneur, qu’est-ce que tu attends de nous ? Est-ce qu’en nos vies, on te plaît ? » Trois étapes de ma vie : mon jeune âge où j’ai vécu à 22 ans sur les bancs de l’école où j’offrais mon cœur par mes chants et ma vie d’études, en visitant avec mon apostolat, une veuve, une retraitée et combien de fois avec maman dans ce parcours, je retrouvai les orphelins, les handicapés physiques, mentaux et les vieux … Et puis ça a été ma vie conjugale où j’ai approfondi davantage ma mission d’épouse, de mère, de travail et d’apostolat par le biais des activités de l’Eglise. Troisième étape, c’est la retraite, des épreuves et la continuité de vivre avec des gens seuls. Ca va être difficile tout en restant proche de ma famille même éloignée : l’écrit, l’écoute… sont des moyens pour être encore “pierres vivantes“.

 

Eucharistie, chorale, études des évangiles, prières, préparation à la Confirmation, témoignage Jeudi-Saint ; partage en communion, tenue de blogs associatifs ; participation par lectures aux messes, vie dans la paroisse ; amour et aide de mon prochain ; témoignage auprès de mes amis non-chrétiens.

 

Merci à Jean-Paul de nos aider dans la construction des 40 ans du Lien : continuons à construire l’Eglise à laquelle Jésus-Christ nous appelle ; c’est-à-dire à être des “pierres vivantes“ pour construire le Temple. Soutenons-nous les uns les autres ; prions les uns pour les autres ; continuons à faire vivre notre famille du Lien.

 

Seigneur, fais une meilleure justice surtout au  travail et pour ceux qui doivent supporter les petits chefs. Seigneur, aide-nous à avoir plus de compassion envers les plus démunis, les SDF et les handicapés ; fais un monde meilleur et plus de justice !

 

Ecouter les autres, partager, comprendre, participer, aider, aimer…

Je parle à Dieu, au Christ et à l’Esprit-Saint ; il est mon guide tous les jours. Je parle de Dieu et de ses bienfaits tous les jours ; j’aide les gens durant mon travail et à d’autres moments ; j’applique les enseignements de Dieu ; les 10 commandements sont importants ; je prie pour ma famille, mes amis, collègues et voisins.

 

Je note sur ces pierres ce que je fais pour être une “pierre vivante“ pour construire le Temple. Je demande à Dieu de m’aider à soutenir  et construire le Temple avec un courage déterminé. Merci à Dieu de me soutenir dans mes prières et mes actes. Pardon pour toutes mes fautes.

 

Je participe à la messe ; j’apprécie les paroles du Seigneur qui me font réfléchir sur  mes actes. Comprendre et accepter de parler, partager mes bonheurs avec les autres, l’amour de mes proches, la foi, l’amour, l’entraide.

 

Ce sont la foi, le respect, l’entraide, l’écoute, le soutien, l’amitié…

 

L’amour de Dieu, de ma famille.

 

Etre une “pierre vivante“, c’est faire attention aux autres. Etre à l’écoute des personnes de mon entourage, malades, en difficulté, souffrant de la solitude. Je parle de mes réunions et rencontres avec le milieu de l’église ; je distribue mon journal “La croix“ dans mon entourage.

 

Aider les autres, donner de son temps, l’amour de ma famille, partager des moments avec ceux qu’on aime et qui nous aiment ; assister à la messe, écouter la parole de Dieu. Tout ce qui nous comble nous rend vivant !

 

Je suis “pierre vivante“ ; j’écoute la parole de Dieu ; je prie avec les autres ; je contribue à l’église du Christ Jésus : merci Seigneur.

 

Je n’ai rien à faire : je me contente de croire en Dieu, de le prier, d’aider les autres au quotidien, tant que je peux… Dieu fait le reste !

 

Je suis la “pierre vivante“ qui sera l’évangile : l’amour, la joie, la paix, le partage, la bonté qui suit la lumière et le chemin de lumière.

 

Pour être une “pierre vivante“, j’essaie de témoigner le plus possible de ma foi en Dieu avec les gens que je côtoie, et qui ne sont pas forcément croyants, pour les faire réfléchir, afin qu’ils me posent des questions. L’attitude des non-croyants est quelque fois d’une sincérité extraordinaire, des fois mieux que les chrétiens, et c’est à nous de voir l’œuvre et l’action de Dieu en eux.

 

Dans la vie quotidienne, on fait son travail comme il faut sans contraintes et voilà que des ennuis viennent vous trouver sans mobile apparent ; vous vous trouvez dans des difficultés sans l’avoir cherché, et pourtant vous cherchez la fiabilité pour vous sortir de ce mauvais pas tout simplement à l’amiable.

 

Etre un soutien pour ma famille, pour mes amis ; être à l’écoute, amour, joie !

 

 

 

mains homme femme bébé

 

 

Posté par lelien75013 à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2013

nos écrits au cours de notre célébration du 12 octobre 2013

PA120905

 

On n’enchaîne pas la parole de Dieu !

 

Sur les chaînes brisées, nos écrits au cours de la célébration du LIEN du 12/10/2013.

Nous notons sur les chaînes brisées ce dont Jésus nous a libéré, comment il nous a rendu libres et fraternels…

  


Jésus a brisé mes chaînes égoïstes en voyant avec mes yeux ceux que la société considère comme “pas intéressants“, mais qu’Il aime en priorité. Ceux que notre pape François nous recommande, les petits, les démunis, les “sans“ richesses, papiers, logements..

Tu m’as libérée mon Dieu en mettant sur mon chemin des personnes qui m’ont appris que tu m’aimais. Ces personnes étaient des témoins de ta vie qui m’ont appris à m’ouvrir aux autres et à agir dans des collectifs de la classe ouvrière. Je te rends grâce mon Dieu pour tout ce que tu me donnes. “Aimer et se savoir aimé..“

On ne peut pas enchaîner la parole de Dieu : merci Seigneur.

Merci pour cet été où tu m’as permis d’aller à ta rencontre à Paray-le-monial et à Lourdes ; sans ton appui, je n’y serai pas allé ; mille fois merci, Seigneur.

Oui, Jésus m’a libérée de ces freins qui nous empêchent d’aller vers les autres, manque d’audace, à priori. IL nous rend libre de répondre “oui“ pour le suivre, de s’engager pour un monde juste et fraternel.

Dieu ne nous a jamais abandonnés ; il a toujours été à nos côtés ; il nous a libérés et brisé les chaînes. Son amour a toujours été dans nos cœurs ; son amour nous a libérés.

Seigneur Jésus, prends pitié de moi, de mes enfants, pour toute personnes de ma famille, merci pour tout. Amen.

Merci Seigneur pour la vie ; merci pour l’air que nous respirons. Merci pour les chaînes de la dépendance que tu as brisées en moi. Merci pour cette liberté ; Amen.

Que Dieu m’aide à trouver un boulot pour que je puisse m’en sortir. Qu’il veille sur moi et mon fils. Et casse les chaînes qui m’entourent ; donne-moi la force.

Libérée de la peur d’échanger avec les autres. Ouvert le regard pour voir au-delà des apparences ; libérée de la crainte de l’avenir.

Jésus nous a rendu libres d’agir à notre gré ; il nous a permis de pouvoir nous occuper de ceux qui sont laissés pour compte, pour qu’il se libèrent à leur tour ; ce qui s’appelle la solidarité qui est une chose essentielle dans la vie.

Merci Seigneur de m’avoir permis cette année d’aller voir mes enfants, parce que sans toi, rien n’est possible ; merci aussi pour ma formation à laquelle je ne croyais pas ; je te remercie pour le bonheur en ce jour.

Libéré des préjugés afin de vivre pleinement.

Merci mon Dieu ; Jésus m’a libéré de mes problèmes ; avant j’étais très triste, mais grâce à Dieu, je suis bien. Jésus a brisé les chaînes : « On n’enchaîne pas la Parole de Dieu. Avant je ne pardonnais pas, mais grâce à Dieu, je peux pardonner ; Jésus a brisé la chaîne.

Merci, Seigneur, pour cette belle journée de célébration conviviale. Je te remercie, car tu nous aimes gratuitement. Je te demande de nous enlever nos chaînes, car c’est ta Parole qui nous fait vivre. Je demande particulièrement de m’éclairer, de veilleur sur moi et sur ma famille : garde-nous dans nos chemins et guide-nous.

S’aimer les uns les autres ; ne pas sentir de différences entre nous. Reconnaître la valeur de tous ; respecter les plus faibles.

Il m’a libéré de mon égoïsme ; j’ai vu que ma vie était liée avec tous ceux que j’ai rencontrés. Libéré de la peur pour lui faire toujours confiance dans toute situation. De l’avoir rencontré m’a permis de me détourner d’une vie sans amour et sans joie.

Seigneur, protège la famille que tu m’as donnée. Veille sur nous et donne-nous la force d’accomplir ta volonté. Accueille dans le Royaume le papa de Marie-Laure. Protège tous ceux qui sont en difficulté et donne espoir toujours et ailleurs. Amen

Jésus m’a libéré de l’ignorance par rapport à la Foi. Dans la messe, par amour, je peux progresser avec mon prochain.

En me confessant, j’ai compris que je devais écouter mon mari. Une voisine m’a fait comprendre que je faisais trop de colère ; cela perturbait la famille ; aussi je confie cet effort à Jésus pour qu’il me rende libre.

Jésus nous a libérés des faux dieux, du poids de nos péchés. Comment ? Avec lui, il n’y a plus juifs, païens et étrangers ; nous sommes tous frères dans la foi.


Merci Seigneur de nous avoir permis de voir enfin le bout du tunnel. Merci Seigneur de nous avoir donné autant d’enfants et donne-nous de la force pouvoir les élever au mieux. Seigneur Jésus Christ, je remets entre tes mains l’âme du papa de Marie-Laure.

Seigneur, j’étais dans la déprime, dans la solitude et tu m’as libérée de mes chaînes par la présence de mes amis et de ma famille. Aussi je me suis confessée et je me sens plus libre ; je pense à ma maman que tu as rappelée auprès de toi ; je prie pour elle.

Merci Seigneur de m’avoir aidé dans mes convictions, d’avoir plus de compassion avec mes proches et mes collègues de boulot et plus de partage avec les personnes que je croise.

Jésus, ma grand mère est décédée, mais ça va mieux grâce à toi ; merci. Ma mère est triste, mais ça va mieux.

J’attends encore d’être libéré, libéré d’un esprit de jalousie, de méchanceté, de concurrence qui empoisonne ma vie. Comment faire, comment te faire davantage confiance, remettre ce contentieux entre tes mains, toi qui peux faire toutes choses nouvelles !

Merci, prions les uns pour les autres…

Que Dieu m’aide à casser les chaînes qui m’empêchent d’arriver. J’ai la force pour travailler. J’ai commencé à faiblir : aide-moi à m’en sortir.

Merci Seigneur de m’avoir rendu libre de croire en toi, libre de construire ma foi dans le Lien avec ceux qui sont mes frères, libre de m’avoir permis d’approfondir ma foi dans le souci du bien des personnes rencontrées ; tu as brisé mes chaînes.

On n’enchaîne pas l’amour de Dieu ; les lectures d’aujourd’hui nous montre que l’amour de Dieu est universel ; les naufragés de ces jours montrent que les hommes enchaînent l’amour de Dieu en enchaînant l’amour fraternel. Seigneur, ouvre nos cœurs à l’amour des autres, de l’étranger.

Jésus m’a permis de vieillir et je me sens libre de vivre ma foi comme jamais auparavant, mais il y avait des prémices, lorsque mon père me raillait quand j’allais aux rencontres de JOC, mais je n’ai jamais cédé. Il m’a libérée des angoisses du lendemain (finances, maladie de T. …) Et s’il ne me reste que peu d’argent pour finir le mois, ce n’est pas grave…

Jésus fait de moi une personne vivante : merci.

Pour l’instant, c’est moi qui suis brisé ; je parle de moi en personne.

Que tout le monde soit gentil avec tout le monde. Que les pauvres soient bénis. Qu’on arrête de polluer ; merci Seigneur. Que toute le monde s’aile ; qu’on arrête les guerres, les tueries, les crimes ; merci Seigneur.

Nous sommes nés libres, libres aussi de croire en la Parole de Dieu ; merci, Seigneur, pour ce que tu me donnes chaque jour.

L’amour de Jésus Christ pour nous et sa mort nous a libérés de nos chaînes…

C’est dans le silence que l’on retrouve la Parole du Père ; il nous libères de nos chaînes intérieures et nous montre tout son amour.

Tristesse, dépression, solitude, ténèbres, forte pression du mal sur moi, avec le Verbe de Dieu et l’Esprit-Saint, rien n’est impossible. Dieu est amour et n’aime pas voir ses enfants souffrir.

Dans la vie de tous les jours, il m’arrive d’avoir des discussions avec d’autres où l’on discute sur telle lecture de l’évangile. Quelquefois, nous ne tombons pas d’accord sur le sujet proprement dit, mais finalement nous nous mettons en accord final et justifié.


Tous ces écrits sont ici   _crits_du_Lien12_10_13 et la feuille de la célébration est là : feuilleACele12


La prochaine célébration a lieu le samedi 30 novembre 2013 à 18h30.

 

A très bientôt ! 

 

 

 

 

Posté par lelien75013 à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2013

Nos expressions lors de la célébration du 25 mai 2013

 

 

Reconnaître Dieu au cœur de sa vie,

et lui écrire une lettre pour ce qu’il nous donne… …

 

 

2013 C+®l+® 25 mai 44

 

 

 

-        Ô mon Dieu, heureusement que parfois tu me donnes des signes d’Amour qui me permettent de me mettre plus profondément sur le chemin de l’amour de mon prochain. Je te dis « merci » très simplement et j’ai beaucoup de respect pour toi. Grâce à la prière, je peux te retrouver et poursuivre la route de l’amour et de la paix. Merci, Seigneur.

-        Marre, Seigneur, de ce monde où ce qui compte c’est la finance et non l’homme ; marre de ce monde où les riches et les puissants écrasent les plus faibles ; marre de ce monde où l’on est en compétition perpétuelle les uns contre les autres. Mais, peut-être toi aussi, tu en as marre ; alors réveille-toi ; interviens en mettant dans le cœur des hommes ton Esprit d’Amour.

-        Merci mon Dieu de m’avoir soutenue dans les moments difficiles de ma vie, la maladie, la mort de mon fils. Si vous n’aviez pas été là, je n’aurai pas pu le supporter. Je reconnais donc que vous êtes au cœur de ma vie pour me soutenir à tous moments.

-        Merci Dieu, pour la FOI que tu m’as donné ; elle me fait voir au-delà de ce que je vois. Elle me fait espérer au-delà de toute espérance. Elle me fait vivre au-delà de la mort. En ce jour de fête des mères, j’espère retrouver celle qui est mon amour, Jacqueline.

-        Dieu nous donne son amour et sa confiance. Il nous donne la vie, la joie d’aimer nos frères comme il nous a aimés. Il faut suivre sa route.

-        Je remercie beaucoup Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi et qu’il continue à faire. Il m’a donné la guérison ; il me donne la vie ; il me donne tout ce que mon cœur désire. Je dis merci à Dieu.

-        Diaconia 2013 à Lourdes : Pour ajouter ma petite touche, tout à fait personnelle, pour moi, source de découvertes et d’émerveillement. Une église sous terre, une église où 12000 croyants chantent, prient ensemble, en église tout en béton. Enorme, gigantesque ! Le beau visage de l’église et des humanités rencontrées. L’attention aux plus pauvres et aux plus fragiles et leur place pleine et entière qui leur est faite. Les liens forts créés avec les membres de la Fraternité. Le voyage en train, début et fin du rassemblement pour le diocèse, et des prières et des chants. Merci !

 

2013 C+®l+® 25 mai 36

 

-        L’amour d’une mère, je l’ai découvert en toi, Seigneur, par l’amour de ta Parole qui m’a mis à t’aimer et à me tourner vers mes frères.

-        Merci, Seigneur, de m’avoir donné le courage d’aller vers les autres. Merci de m’avoir fait comprendre le sens de la fraternité. Garde-moi toujours dans ta cours pour que je puisse aider les autres, les vulnérables, les sans-voix. Garde aussi surtout ma famille toujours dans l’unité avec ton amour. Amen

-        Seigneur, aide-moi à avoir plus de force  et à avoir plus de compassion envers mon prochain et de mes collègues et de mes proches.

-        Merci pour la vie que tu me donnes et pour les amis.

-        Merci, Seigneur, pour ton amour répandu dans nos cœurs pour l’Esprit-Saint. Merci, Seigneur, pour ton amour sans conditions pour l’homme pauvre, faible, blessé, tombé. Merci Père, Jésus et Esprit-Saint de nous entourer de tant de tendresse et de nous garder depuis toujours et pour toujours dans ton cœur plein de miséricorde.

-        Penser aux autres, savoir partager ; ne pas laisser une personne sur la route, répandre l’amour.

-        Merci, Seigneur et Marie pour m’avoir accompagné dans l’épreuve de la maladie d’A.M. ; j’ai vraiment senti votre présence d’accompagnement, ainsi que ceux qui, à l’hôpital, ont participé à sa guérison.

-        Merci, Père, Fils et Esprit-Saint, pour ce moment de grâce où ensemble, à partir de cette sculpture, nous comprenons mieux ton amour pour l’homme. Envoie-moi ton Esprit pour que je reconnaisse en tout « homme et femme » que tu mets sur mon chemin, ton visage de tendresse. Merci pour cette voisine rencontrée ce matin devant les boites à lettres qui m’a souhaité une bonne fête des mères (voisine âgée et handicapée).

 

2013 C+®l+® 25 mai 49

 

-        Merci de m’avoir confiée à de super-parents, pas riches mais profondément croyants, ouverts aux autres et rayonnant de Toi. Merci de m’avoir permis de te recevoir dans ton eucharistie et dans le sacrement de confirmation. Merci de m’avoir appelée à te donner ma vie et de m’avoir aidée à te suivre. Merci pour tous ceux que tu as mis sur mon chemin pour me guider vers toi. Merci d’avance pour le temps qui reste à vivre sur terre. Merci, mon Dieu.

-        Merci, Seigneur, pour les témoignages par les uns et les autres. Seigneur, je te rencontre tous les jours dans ma vie d’aujourd’hui grâce au témoignage des frères et des sœurs. Seigneur, tu es Amour.

-        Dieu me donne le courage pour travailler au collège ; Dieu me donne la confiance.

-        Seigneur, Merci pour cette journée passée avec cette famille que tu as toi-même mise sur ma route. Merci pour l’Amour que tu me donnes chaque jour, cet amour que tu répands dans nos cœurs ; merci, Seigneur, pour tous.

-        Merci mon Dieu, pour la force et le courage que tu m’as donné et ton amour. Donne toujours le courage, la foi dans mon cœur ; merci mon Dieu.

-        Dieu a donc fait de nous des justes par la foi. O Seigneur notre Dieu, qu’il est grand ton nom par tout l’univers, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer. Merci mon Dieu de me permettre de voir ma fille.

-        Dieu m’a donné son amour, m’a permis de retrouver ma mère, m’a permis de m’en sortir, de venir au Lien, à l’ACO, m’a donné Floride. Toutes ces années, l’amour de mère, mes deux chats et une vie merveilleuse.

-        Dieu est amour et les quelques mots répandus dans mon cœur m’ont fortifié par l’Esprit-Saint qui m’a été donné : Merci, Dieu le Père !

-        Merci, Seigneur, Jésus pour ce que tu as fait pour moi. Malgré mon état de pécheur, tu m’aimes ; je n’ai pas de mots pour te renouveler ma foi et mon attachement.

-        Merci, Seigneur, pour les paroles toutes simples et essentielles qu’hier J. a partagé et comment elle a pu aussi présenter sa situation sans honte et comment elle a été reçue : merci de cette fraternité.

 

2013 C+®l+® 25 mai 55

 

-        Merci, Seigneur, pour ton amour infini sur moi et tous mes proches. Merci pour ma rencontre avec B. ; je te la confie. Mon Seigneur et mon Dieu, je t’adore et je t’aime.

-        Merci, Seigneur d’être miséricorde pour les faibles. Donne-nous la force, la joie, l’amour, la grâce d’être au centre de ton cœur. Tu m’as révélé beaucoup ce soir en cette célébration ; fais-moi la grâce de passer ma vie dans l’adoration de ton amour, tout le restant de ma vie et d’être, si tu le veux, bien au service de mes frères par l’accueil, l’écoute. Oser témoigner, agir pour le meilleur de tous ; merci Seigneur.

-        O mon Dieu, Père éternel, je t’écris cette lettre pour te demander pardon de tous mes péchés. Je t’écris aussi pour te demander que ton amour me couvre et me protège, que cet amour couvre aussi mes frères et sœurs ici présents et ailleurs, au-delà des frontières. Mon Dieu et toi, Jésus le fils aimé de notre Dieu, j’ai besoin de vous, aujourd’hui et toujours. Guérissez-moi de mes maladies. Apprenez-moi à aimer vraiment les autres. Amen.

-        Merci, Seigneur, pour toutes les découvertes faites au jour le jour avec et par les autres. Merci pour l’immense richesse du catéchuménat et merci pour l’Esprit qui m’a tellement soutenue pendant ma maladie. Merci pour l’entraide entre malades. O Seigneur, apprends-nous à découvrir toujours ton Esprit qui renouvelle la face de la terre.

-        Merci, Papa, pour ton amour que tu nous témoignes tous les jours et pour ceux que tu mets sur notre route.

-        Seigneur de toutes façons, je ne peux que te dire merci, puis que tu es tout et que je ne suis rien. Sans toi, je n’existerai pas ; je t’ai longtemps demandé ce que je n’ai jamais reçu ; ce n’était sans doute pas bon pour moi. Merci de toutes façons : que ta volonté soit faite !

-        Cher Dieu, tu donnes des cœurs de chair, mais je sens que le mien s’endurcit. Maintiens-moi dans ton amour et donne-moi des signes de ta présence. Je t’embrasse et à bientôt.

-        Seigneur, j’ai cru toucher le fond, lors de mon divorce. Et finalement, ce fut un tremplin pour te rejoindre au plus près, ce que je n’aurai pas pu faire su j’étais restée avec mon mari. J’ai pu faire la paix dans mon cœur et lui pardonner le mal qu’il m’a fait, mais pas encore le mal subi par les enfants. Seigneur, sers-leur de Père.

-        Que la vie est parfois difficile à cause de tous les problèmes qui nous arrivent. Mais heureusement que nous croyons en toi, en l’amour que tu nous donnes ; merci, Seigneur, de ton aide.

-        Dans la vie de tous les jours, il m’arrive de prier sans cesse, car nous ne savons ni le jour, ni l’heure. Comme J. était très malade, touchée par de nombreux examens, il a fallu qu’elle ait des soins intensifs et plus tard il a fallu aller au-delà pour aboutir en chirurgie.

 

Sur papier : LeLien25mai2013NosExpressiions

 

2013 C+®l+® 25 mai 66

Posté par lelien75013 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mai 2013

La Célébration du Lien du 27 avril 2013 : nos expressions sur les « flambeaux »

 

 
« Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.»

 

Comment nous entretenons la flamme de la foi et de l’amour ?

Comment la faire partager ?

 

 

coloriage-olympiades

 


J’essaie de voir toujours le bon côté, dans les épreuves et dans la joie et j’évite, dans la mesure du possible, de parler de mes soucis aux autres avec peine, rancœur, ou tristesse ; je relativise. Et en moi, je parle à Dieu, lui demandant son aide et son secours. A des amies chrétiennes, je peux parler du Christ et dire mon espérance ; aux autres, j’offre le sourire et l’écoute.

Seigneur, sois notre lumière et notre force, car nous passons des temps très difficiles (maladie, souffrance morale, difficultés de tout gens ; Seigneur, nous te prions ; écoute-nous.

Comme l’a écrit Julios Beaucarne, poète et chanteur, après l’assassinat de sa jeune femme il y a bien longtemps : « Il faut s’aimer à tort et à travers » ; j’aime bien cette idée.

Au milieu de toutes ces souffrances, l’espoir est d’être ce soir rassemblés pour partager ; grâce au Christ, qui est là au milieu de nous. Merci pour votre force et votre courage ; Marianne et Martine, vous êtes des phares et des exemples ! Amen

Dieu, prends pitié de Martine ; donne-lui la santé par ton amour. Merci pour tout : sois avec nous tous ! Encore merci, Christ. Amen

Dans un environnement déprimé, tout participe à ne plus trouver aucun sens à ce qui est fait, à ce qui est vécu. Dans les discussions, dans les actes quotidiens, Seigneur, fais souffler sur l’Esprit-Saint, afin qu’il nous aide à porter et à transmettre le flambeau du sens donné à toute vie, aux actes accomplis, allant jusqu’à la foi.

Dans l’évangile, Jésus dit à ses disciples : « Aimez- vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». Il ne sera plus avec eux, ce qui veut dire : ce n’est pas parce que le maître n’est pas avec eux qu’ils seront dispersés comme un troupeau en divagation ! Alors de votre côté, il faut rester unis les un aux autres, comme je vous ai aimés, dit le Seigneur.

Les témoignages de Martine, Marianne, Sabine me bouleversent et m’aident à croire qu’au creux de la souffrance, le Seigneur vient, son amour ouvre à une vie nouvelle. Merci, Seigneur, pour la force et la paix que tu donnes et qui nous viennent aussi par le soutien de nos frères.

Seigneur Jésus, merci de ton aide pour l’union dans toute ma famille.

 

monique

 

Ce flambeau, celui que Jésus nous transmet, c’est avec nos frères rejetés ou en marge que je cherche à le porter. J’ai partagé ce souci avec Eric et c’était un grande joie de voir ce jeune passionné par son métier d’instituteur, où il cherche à donner à chacun sa place. Merci de cette rencontre que tu as voulue, tellement elle était improbable !

Aimer, c’est surtout le plus important ; aimer comme Dieu nous aime. C’est aussi aimer les autres, car l’amour est la plus belle chose au monde. Partager nos bonheurs, être pour tous les hommes des témoins de l’amour de Jésus. Accepter ce que nous vivons avec la confiance que Dieu est toujours là.

Ne laisser personne sur le bord de la route : aimons tous les autres.

Seigneur, merci de nous donner ton amour et donne-nous Seigneur la foi et la lumière pour qu’il nous éclaire pour pouvoir témoigner de cet amour entre les frères et sœurs. Merci Seigneur, de nous aimer tant !

Aimer et se laisser aimer, aimer et partager, aimer et pardonner, aimer et être attentif à ceux qui entourent. Aimer et chercher toutes les petites joies qu’on peur semer autour de soi. Aimer comme Jésus nous en a montré l’exemple. Accepter simplement les petits gestes d’amour qui nous sont offerts.

Merci, Seigneur, nous te prions pour que tu nous pardonnes nos péchés. Aide-nous avec ceux qui sont malades ; aide-les à surmonter l’épreuve qu’ils ont à subir. Merci, Seigneur, grâce au LIEN, j’ai compris l’onction des malades. Fais que notre amour les uns des autres aide les malades à accepter la souffrance et guéris les tiens. Merci pour le témoignage de Martine, de Marianne et de Sabine. Aide-nous à garder ton commandement de nous aimer les uns les autres. Amen.

C’est en priant chaque jour et à chaque fois que quelqu’un a besoin que j’entretiens ma croyance dans le grand amour que le Seigneur nous donne. Autant que je le peux, j’aime mon prochain, par un regard, une parole de réconfort, une écoute chaleureuse. J’aime beaucoup rire et chanter et lorsque c’est possible, je transmets ces dons au Seigneur. S’il m’arrive d’être mal aimé, je cherche toujours le dialogue.

Que ta paix soit sur la terre pour toute l’humanité et Dieu préserve ma sœur Martine.

J’entretiens le flambeau avec ma famille, mes amis, en leur parlant en leur racontant des choses. Il faut prier le Seigneur ; il faut prier pour les gens malades ou des personnes âgées.

 

malades

 

Seigneur, protège-nous de tout le mal ; aide-nous à supporter la souffrance ; aimez-vous les uns les autres ; aide les malades, protège ceux qui sont à l’hôpital. Merci, Seigneur, pour tous.

Merci, Seigneur, d’avoir donné en ce jour cette parole : aime ton prochain, comme on t’aime Seigneur.

Pour entretenir la flamme de la foi, c’est en nous aimant les uns les autres ; en écoutant les autres dans un amour sincère, en respectant son prochain. Moi, personnellement, je prie pour les autres, les malades et tous ceux qui m’entourent. C’est l’amour de Dieu : merci Seigneur !

Aimez-vous les uns les autres ; montrez-le.

Nous entretenons la flamme de la foi et de l’amour en ne faisant pas de péchés, en priant pour les malades et les sans-abris, en réfléchissant avec les autres. Je la fais partager en priant, en aidant, en réfléchissant avec les autres et en partageant avec les autres.

« Nous sommes plus que notre souffrance, car aimés par le Père. » Ce témoignage a été extraordinaire. J’entretiens la foi et l’amour par les sacrements, la prière personnelle et communautaire, par le partage en équipe d’ACO. Faire partager ma foi, c’est difficile, les occasions sont si rares de pouvoir dire ce qui nous fait vivre et qui donne sens à ma vie, en dehors des rencontres entre chrétiens.

Cette flamme de la foi, je l’entretiens par mes visites aux malades et à ceux qui ont besoin de mon humble service. C’est aussi en reconnaissant celui qui est devant moi comme un frère ; le partage se fait dans un geste d’amour et de service.

En me mettant à l’écoute de Jésus par sa parole, car tout son message parle d’amour ; quand il guérit, qu’il pardonne, il nous secoue parfois dans ses rencontres.

La foi est une chance ; elle nous donne l’espérance et la conviction que tout ce qui est mauvais deviendra meilleur, si on y croit. Je pense tout le temps à ceux qui ne l’ont pas ; ils ne savent pas ce qui leur manque. Comment transmettre la foi ? Je crois que c’est par notre comportement quotidien qu’on porte témoignage de l’amour du Christ pour nous tous.

En priant pour les personnes qui en ont besoin.

 

musique

 

Rallume ta Flamme dans ma famille, dans mon travail et dans toute ma vie ! Rejoins Jésus-Christ à ma famille. Donne-moi la force que je puisse bien allumer la flamme. Que cette flamme rallume notre amour dans la famille, ainsi que l’amour vers les autres.

Porter le flambeau de la foi ! Pas toujours facile, mais ce qui est sûr, c’est d’abord de venir nourrir sa foi à la table du Seigneur. Ensuite témoigner quand l’occasion se présente à n’importe quel moment de la vie, en soutenant les uns ou les autres par des gestes, une présence, des paroles.

Seigneur, donne-nous la force d’avoir plus de compassion avec nos proches et surtout pour les plus démunis, les SDF, les handicapés et les femmes et les enfants qui se font exploiter en ce monde cupide : que les banques arrêtent de s’enrichir au détriment des plus petits !

Aimez- vous les uns les autres comme le Seigneur aime ; prenez soin les uns des autres dans l’amour ; éclaire-nous de ton amour. Ne vivons plus dans la haine, mais dans l’amour du Seigneur.

« Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. » Que dire ? rien, sinon agir en silence, car souvent on est mal compris.

La flamme de la foi et de l’amour, je l’entretiens avec ma famille et mes amis, en leur donnant des nouvelles, en gardant le contact. La foi, je l’entretiens au LIEN et aussi à la messe du dimanche, et aussi en priant pour toutes les personnes souffrantes ou tristes.

Il faut croire à l’espoir, car l’espoir fait vivre.

Nous entretenons le témoin de l’amour en allant vers les autres : ne pas être sourd envers les autres. Ne pas être seul dans son coin ; l’union fait la force ; entendons-nous !

 

fin

 

 

La prochaine célébration est le samedi 25 mai !


 

Posté par lelien75013 à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


07 avril 2013

Célébration du 16 mars 2013 : nos écrits sur les "germes"

 

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis…


Voici que je fais un monde nouveau ; il germe déjà : ne le voyez-vous pas ?

 

 

Jean12,24

 


Le sourire offert, le petit service rendu, la place offerte dans le métro, l ‘écoute… l’encouragement, l’acceptation d’un service rendu, le café chaud donné à 2 travailleurs qui travaillent dehors dans le froid, la caresse au petit chien qui fait tant plaisir à sa mémère !…

Devant toutes les difficultés que nous rencontrons aujourd’hui, j’ai croisé des personnes au chômage, ce moment de chômage, souffrance qui ronge un couple, ses enfants. Ce moment-là chômage, fut-il un temps de grâce ? peut-être que cela a été le temps où Dieu les porte dans cette traversée du désert ? Après ce fût la résurrection ; Seigneur, nous te rendons grâce.

L’élection d’un pape très très proche de nous tous est bien l’œuvre du St Esprit dans un monde nouveau. Le nombre de personnes qui viennent au catéchuménat et plus particulièrement huit futurs baptisés bientôt à Pâques est signe de la vitalité de notre Eglise.

Dans la vie, il nous arrive d’avoir une idée qui germe en nous, à savoir comment aborder cette idée soudaine qui jaillit et qu’il faudra concrétiser en un projet qu’on devra faire ensemble, le mettre en pratique ; cela nous permettra d’avancer dans la vie.

Merci, Seigneur, de m’aider à découvrir les germes de vie, ces graines en terre afin que je puisse encourager leur développement. A travers le vécu en Association, en famille, ces graines se révèlent et grandissent.

Ce qui perme dans ma vie, c’est le soutien de ma famille et de mes amis dans les moments d’angoisses que je traverse en ce moment. J’ai confiance en Toi, Seigneur ; aide-moi à sortir de ce moment difficile. Enlève de ma tête toutes ces idées noires et permets-moi de revenir comme j’étais avant, sans peur ni angoisse inexpliquée. Je t’en prie, Seigneur, aide-moi à faire germer une vie nouvelle sans peur, ni angoisse. Le LIEN aussi m’aide beaucoup.

 

2013 - 16 mars 19

 

Merci, Seigneur ; tu me donnes la force tous les jours. Avec la foi que tu me donnes, malgré que ça ne va pas, tu m’aides à m’en sortir, toujours.

Au cours d’alphabétisation dont je fais partie au Centre social de ma ville, je vois des femmes et des hommes qui veulent retrouver leur dignité à vouloir s’intégrer en France.

Notre nouveau pape François : qu’il s’inspire de St François d’Assise.

Le printemps arrive ; les salariés de l’Epicerie d’insertion du Maillon sèment les graines des plantes potagères qui seront distribuées aux accueillis en difficultés. C’est le renouveau de la nature et un moment de joie pour tous après cet hiver rigoureux. Dieu nous invite au renouveau et à la continuité, c’est vrai aussi pour le LIEN.

La réussite et la réalisation des demandes que Dieu m’offertes et exaucées.

Il germe ce monde nouveau ; je le vois dans la continuité, cette fidélité de 40 ans au LIEN avec ses aléas et ses élans, et aussi les blessures qui nous ont été rappelées ; aujourd’hui d’autres reprennent le flambeau : merci de toutes ces rencontres qui rendent la vie merveilleuse.

Dans ma vie familiale, je suis heureuse de constater la générosité de T. mon fils ; ça m’agace un peu, car l’appartement est un peu envahi, et il faut faire attention, ne pas servir du porc, car des copains sont musulmans. Dans l’avènement du nouveau pape François, il mettra peut-être de l’humain dans l’Eglise, de la tendresse, de la fraternité…

On dit que dans sa vie on peut écrire un livre, planter un arbre, avoir un enfant… Autant de germes, des adultes vont être baptisés ; nous avons un nouveau pape ; c’est bientôt le printemps ; la terre porte plein de germes et puis, des plus anciens grandissent, changent, comme le LIEN, et c’est bien.

Germes : la création d’un collectif de soutien aux droits des Roms (à Rosny) et l’accueil chaleureux de 2 petites filles à l’Ecole…

 

JOC3

 

Ayant déjà l’expérience de 10 années de retraite, je souhaite être, pour tous ceux que j’aime, et pour tout le monde, un artisan de bonne humeur, de joie et d’amour. Autour de moi, je vois des jeunes qui commencent à changer, à essayer de connaître le chemin qui mène à Jésus ; je prie pour qu’ils puissent faire germer ces premières démarches.

La demande du baptême par des adultes variés ; un questionnement qui demeure au fond de tout cœur sincère ; la trace de l’attente d’être comblé en profondeur.

Dans notre paroisse, 10 adultes vont être baptisés durant la nuit pascale.

Seigneur, nous te rendons grâce pour l’opération chirurgicale de ma grande sœur qui s’est déroulée en Afrique et qui s’est bien passée. Grâce à cette opération, notre famille, notre famille s’est de nouveau réunie autour d’elle. Nous lui avons apporté de l’amour et du réconfort en tout point. Merci, Seigneur, pour ton intervention, car la division de la famille a existé et maintenant nous vivons dans l’union. Merci, Seigneur !

Merci, Seigneur, pour ce monde nouveau ; fais en sorte qu’il y ait moins d’injustice et surtout fais en sorte que nous voyons un jour la fin du tunnel. Amen

Découvrir le mystère de l’amour de Dieu.

Les germes nous invitent à noter ce que nous voyons de beau qui se réalise dans notre vie autour de nous.

Seigneur Jésus, sois avec nous ; prends pitié de nous. Merci Christ, Amen !

Seigneur, éclaire-nous pour qu’on puisse voir ce monde nouveau avec un autre cœur, qu’on puisse avancer sur le bon chemin ; j’ai besoin de ta lumière pour pouvoir avancer, espérer…

Cette femme rencontrée hier soir au temps de partage de Carême. Elle cherchait à comprendre « ce qui se passait », car, disait-elle, j’envoie mon fils au catéchisme, mais moi je ne connais rien ; je voudrais comprendre. Une recherche qui, d’un coup, s’exprimait…

Les évocations de MGR Pollien et des débuts du LIEN ont été très touchants. On regrette presque de n’avoir pas été là avec lui, mais on continue le chemin. La souffrance atroce de cette maladie qui ronge les corps, que mon beau-frère a vécu aussi. Je confie ma prière au Seigneur pour une suite positive du concours de mon fils… et je le remercie d’avoir mis sur ma route, il y a 10 ans, la paroisse et la communauté du LIEN.

 

2013 - 16 mars 26

 

 

Partager avec les autres.

Seigneur Jésus, de tout cœur, merci de ton soutien dans les moments difficiles et pour mes proches…

Je voudrais être quelqu’un qui sait toujours ce qu’il veut. Je veux avoir confiance en moi.Je voudrais avancer dans mes études, parce qu’en ce moment je suis perdue et je suis en pleine faillite. Je souhaite que mes notes augmentent et que tout se passe bien lors des examens (brevets,…) Je veux suivre le même chemin que ma sœur. J’aime l’art visuel et musical et la communication et je souhaiterai travailler dans ce domaine. Je voudrais qu’un jour on se rappelle de moi, comme une importante personne. Je voudrais avancer petit à petit et essayer d’être indépendante. Je dois chercher et essayer de me retrouver. Plus tard je sais que j’aurai un bel avenir, je le ressens,je le sais et je l’aurais vécu. Bref, je mène rai ma vie là où il faut… Je voudrais être comme ma sœur et souhaiterai me marier avec O.

Chaque célébration du LIEN me fait aller de l’avant. Les témoignages particuliers pour Michel Pollien aujourd’hui me réconforte dans cette voie de la foi et de l’amour. Dans la souffrance, j’espère, j’avance, j’oublie le passé. Que de belles choses devant moi ; merci Seigneur, merci Michel pour la création de cette formidable association.

Je ne sais que vous dire aujourd’hui ; les germe sont si petits avec la peur du lendemain, mais le temps d’un Week-end à se redécouvrir autour d’un repas, ou d’un jeu. Nous rions de nos souvenirs ; nous avons des pensées positives de ceux qui ne sont plus là.

Jean. dans la prison, a partagé le meilleur de lui-même, son talent de musique et des chants, par sa gentillesse et son accueil, il a aidé d’autres à développer leurs dons. Aujourd’hui, liberté. Il dit : « je sens que je glisse de nouveau dans ma vie facile d’avant et je ne suis pas heureux ;.. Comment retrouver le bonheur du partage, de l’amitié, la joie de la rencontre. Seigneur ouvre en son cœur un chemin nouveau.

Le bonheur de porter un enfant pendant 5 mois ; la joie et la douleur en le mettant au monde ; le chagrin quand il est reparti aux cieux. La paix et l’amour de Dieu, la prière ; j’accepte toutes les peines, les angoisses, les joies qu’il te plaira de m’envoyer, car je te suis entièrement et totalement soumise.

Seigneur Jésus, viens dans ma famille ; on a trop de problèmes ; mon frère est malade ; prends pitié de lui. Merci Seigneur, merci encore pour tout. Amen

Seigneur, fais que 2013 soit l’année du partage ; qu’il y ait moins de chômage et plus de compassion pour les plus petits d’entre nous et que le monde respire de plus de tendresse et d’amour sur cette planète ; que les hommes arrêtent les conflits.

Cette équipe JOC naissante rencontre aujourd’hui 6 jeunes de 5ème, 4ème, 3ème qui veulent se réunir. 2 sont musulmans ; ils se connaissent du collège et du quartier. Quelle joie de voir leur envie de tout faire, même si après la réalisation est plus difficile à mettre en œuvre. Et Gilbert, séminariste, qui ne connaît rien de la JOC, mais qui accepte de les accompagner.

Ce que j’ai découvert ici grâce à la mission ouvrière : offrir des lieux de parole où chacun peut dire sa vie sans être jugé ; l’attention à l’autre ; aller à la rencontre des personnes ; oser l’aller vers ; croiser la parole des personnes invitées avec la parole de Dieu ; vivre sa foi… Ce que j’ai découvert, je le vis maintenant là où nous habitons en ayant créé une mission ouvrière locale ; chacun doit permettre que le monde nouveau germe déjà.

 

ACOPasseurs

 

Seigneur tu nous appelles à mettre en œuvre ton royaume à la suite de tous ceux et celles qui ont participé au LIEN. L’ACO nous appelle à nous rassembler à travers les différents ateliers pour partager et échanger sur notre vocation de chrétiens dans notre vie de tous les jours, et de partager notre chance de croire en Toi, mon Dieu, Père, Fils et Esprit.

L’Eglise vit, l’Eglise bouge ; notre présence ici en est un témoignage. Un nouveau pape, il n’est pas l’Eglise à lui seul. Et toi ? N’oublie pas, Michel peut t’inspirer.

L’amour de Jésus pour tous les hommes, la communion de tous les hommes en Jésus-Christ que nous rencontrons, la confiance de chaque jour, l’espérance dans les chemins qu’il nous trace ; tout cela nous fait partager entre nous notre joie de connaître Jésus.

Merci,Seigneur, de me donner tant de joie et d’espoir d’un monde meilleur.

Mon Dieu que de choses ! les catéchumènes qui vont être baptisés à la veillée pascale. Anne-Marie que j’ai retrouvée après plus d’un an à la cathédrale pour l’appel décisif. Ces couples qui cherchent comment réfléchir ensemble. Tous les amis sur lesquels on peut toujours compter même lorsqu’ils sont loin ! Merci, mon Dieu, pour toute la vie.

Des jeunes qui reprennent espoir par l’embauche du contrat avenir, contrat d’apprentissage.

Cette présence nombreuse ce soir est pour moi le témoignage de ce qui a été semé !

Tenir bon l’amour fait espérer dans l’amour ; j’ai espéré toujours en Dieu !

En ce moment, il m’est difficile de voir germer un monde nouveau ; tous les acquis sociaux sont grignotés. Cependant mon syndicat se bat pour les défendre et j’y participe modestement. Des voisins, militants endormis se sont réveillés et participent à des manifs. Je pense aussi que le nouveau pape est un signe que quelque chose de nouveau peut naître.

« Voici que je fais un monde nouveau… » J’aime cette phrase, cette idée ; mais hélas la réalité est tout autre chose ; quand je vois ce qui se passe dans le monde, en particulier au Mali, je reste pessimiste, contrairement à François, pape.

Seigneur, donne-nous la force de ne jamais nous tromper de chemin, celui que tu traces pour nous. Seigneur, merci pour toutes les grâces que tu m’as données ; continue à nous protéger, à nous éclairer. Amen

C’est la foi, l’espoir, la confiance en Dieu qui peut me faire avancer dans ma vie.

Merci pour tous ces petits signes cachés. A travers les personnes que je rencontre dans mon immeuble, … qui sont de vraies perles de sagesse, de bon sens, de gentillesse et qui sont prêts à donner un peu du meilleur d’elles-mêmes pour la solidarité, l’accueil…

Si, je le constate par l’aide apportée par l’entourage pour continuer à avancer sur le chemin de la vie, après une souffrance due à une deuil, difficile à supporter.

Il y a deux mois, j’ai du aller à l’hôpital de la Pitié parce qu’un de mes collègues était très malade. En arrivant à l’Accueil, j’ai été reçu par une femme qui a noté le nom de mon ami et la façon dont elle m’a répondu était très délicate. A la façon dont elle m’a dit de sonner et d’attendre que vienne l’infirmière, j’ai su que ce collègue devait être déjà mort. Au retour, je l’ai remerciée et j’ai admiré sa délicatesse.

 

2013 - 16 mars 20

 

J’ai eu beaucoup de choses dans ma vie ; j’aimerais que Dieu m’aide avec mes problèmes. Il germe et jaillit profondément en nous toutes et tous. Aide-nous, Seigneur.

Merci, Seigneur de nous nourrir de ta Parole : que ton évangile semé en nos cœurs à travers ta parole fleurisse, grandisse et donne des fruits. Ouvre nos cœurs et notre esprit à toujours accueillir tes paroles ; ouvre mon cœur au souci de sme frères ; aide-moi à aimer mes enfants. Amen ; Amen ;

Seigneur, merci pour les jeunes qui m’entourent. Surtout, fais germer (la flamme) la fleur qui commence avec Rose et Achille ; fais ensuite qu’ils aient des fruits, de belles fleurs. Donne-leur l’amour et touche leurs cœurs, afin qu’ils soient heureux. Merci, Seigneur : guide-les.

Dieu créateur, par ton fils Jésus, tu nous as donnés de l’amour ; je te prie de faire germer cet amour entre nous chrétiens pour être plus nombreux et plus forts, pour avoir le courage de développer cet amour de vie qui pousse en nous. O Christ que ta bénédiction nous éclaire et nous permette d’avancer à travers ces temps difficiles : que tes paroles continuent à me stimuler et que je sois davantage meilleur. Amen

« Il s'agit de connaître le Christ, d'éprouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa passion, en reproduisant en moi sa mort, dans l'espoir de parvenir, moi aussi, à ressusciter d'entre les morts. » Amen

 

2013 - 16 mars 24

 

Toutes nox expressions ici : LeLien16032013NosExpressions

 

Merci à tous et toutes ! 

 

 

Posté par lelien75013 à 20:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 janvier 2013

Nos écrits au cours de la célébration du 12 janvier 2013

 

 

janv 2013 - 02

 


Tracez dans les terres arides une route aplanie pour le Seigneur…

 


Nous notons sur une feuille "dalle" "ce que nous faisons pour « aplanir le chemin devant nos frères », en écoutant leurs besoins, en partageant avec eux ce qui nous fait vivre" :

 

La route de la vie est souvent dureté et peine à monter ; peut-être aussi que nous nous préparons à l’endurance, mais, Seigneur, donne-nous et à nos proches la force de vivre plus près de toi.

Je crois que l’engagement syndical est un engagement d’amour, car il pousse à lutter pour la justice et la dignité de tous quelle que soit la couleur de la peau. En ce jour de réflexion sur les migrations, je pense que le chemin est long pour que tous soient respectés et traités avec justice.

C’est en aimant comme le Christ nous a aimés que nous accueillons notre prochain dans les difficultés et les joies, et cela chaque jour.

En les écoutant, comprendre leurs attentes et les aider dans leurs démarches ; parler, échanger, multiplier nos rencontres pour sortir de nos combats ensemble : plus nous serons nombreux, plus nos voix s’élèveront.

Rester à l’écoute des uns et des autres ; être présent si nécessaire ; pardonner, partager, assister, prier, porter à notre entourage l’évangile ; accueillir, être exemple pour les autres.

Celle-ci pour moi est une vie nouvelle, donc je suis en train de connaître des personnes nouvelles et de chercher à être leur amie et à créer un rapport de fidélité et d’amitié dans les besoins de la vie de chaque jour.Par exemple, j’ai connu des autres étudiantes qui habitent au même étage que moi et nous nous voyons chaque soir pour être sûres que tout se passe bien.

Je remercie Dieu de m’avoir invité à cette célébration du Lien très enrichissante ; merci mon Dieu.

Quand j’écoute bien mes frères, je sens leur désarroi, et avec eux je cherche comment adoucir leur vie parfois si dure. Il suffit parfois d’une écoute simple mais profonde. J’essaie d’être avec eux, toute à eux. Nous cherchons des solutions. Si je peux, je donne de mon temps, des gestes chaleureux ; ce que j’ai en plus, je le partage avec eux. Nous prions ensemble ; la route est aisée à parcourir.

Dans la terre aride, écoutons le parole de Dieu et gardons la foi.

En les écoutant surtout et en partageant avec eux une prière, ou plus simplement en leur disant que je prie pour eux ; ce qui est très souvent accueilli avec joie, même si ce n’est pas explicitement demandé.

Ayez foi en Jésus-Christ. Amen. Que Dieu bénisse la paroisse Notre Dame de la Gare et qu’elle prospère en tout.

 

Ecoute

 

Ecouter les autres et leur transmettre, par la puissance de l’Esprit-Saint, la lumière de Jésus-Christ dans leur vie.

Je suis toujours heureux de guider un ami et une amie pour aplanir le chemin devant mes frères et sœurs.

Investir auprès des autres dans mes différents engagements (syndicaux, politique et associatifs). Dans le cadre de mes fonctions de maire-adjoint, je soutiens l’action du Réseau Education sans frontières (RESF) en luttant contre les expulsions de ressortissants étrangers.

Les chemins sur la terre aride ? C’est difficile en quittant le pays pour un autre, on ne sait pas comment on peut arriver. Par la grâce de Dieu, on arrive. Je préfère encourager les autres que Dieu est là.

Dieu, Seigneur Jésus-Christ soit avec nous ; merci pour tout.

Le Seigneur est amour ; chaque jour qui passe, il nous accorde de vivre des expériences, certaines joyeuses, d’autres plus dures et tristes. Mais, caractérisé par la foi, notre chemin s’aplanit et ceux avec qui nous communions. Avec mes amis de l’ACO, nous partageons le vivre ensemble et cette expérience nous donne espoir. Amen.

A Marie, mère de Jésus et notre mère ; grâce à toi, tu m’as fait trouver le lieu et l’église que je cherchais ; merci à toi, Marie, merci éternellement.

Seigneur Jésus, dans cette vie difficile, je te demande force et courage pour arriver à ne pas oublier, mon Dieu créateur. Apprends-moi à tracer par mes prières, par la compréhension envers les autres et les autres envers moi, cette route qui permettra mon Dieu à venir vers moi sa créature, simple élément de la terre que je suis. Amen

Avec les copains et copines du Syndicat CFDT des retraités du 13°, nous accompagnons Bernadette dans sa vie de tous les jours. Bernadette a la maladie d’Altzeimer ; ce soutien lui permet de rester encore à son domicile. Elisabeth, malgré son handicap (problème de vue) téléphone régulièrement à Bernadette pour la soutenir et lui témoigner son amitié.

J’entretiens des relations de bon voisinage. Beaucoup me rendent service, montent mon caddie quand je reviens de faire mes courses. Je dis : « si vous avez besoin de quelque chose, venez frapper chez moi. » J’écoute les doléances de certains ; je donne aux nombreux mendiants.

La tendresse, un regard, une aide à notre prochain… comme Jésus, partage !

 

 

Olympiades1

 

Quand on vieillit on abandonne certaines actions ; mais il nous reste le sourire, la disposition à l’écoute en direct ou au téléphone ; c’est incroyable le nombre de personnes, jeunes ou vieilles qui ont besoin d’être écoutées. Soyons la petite oreille du bon Dieu.

Seigneur je te confie ma petite sœur Louise pour qu’elle puisse écouter ta voix ; ouvre son cœur, Seigneur ; aplanis sa route pour qu’elle puisse te suivre ; merci, Seigneur.

Je désire très fort la réconciliation et la paix ; aide-moi, Seigneur, sur mon chemin.

Je partage depuis quelques temps ma vie avec B. ; la majorité de sa famille est éloignée de l’Eglise ; lui-même dit « ne pas croire en Dieu ». J’espère que ma présence à ses côtés lui apportera foi et espérance.

Aplanir le chemin peut passer par la nécessité de semer quelques petits cailloux pour aider des amis à se repérer, à vivre. Un copain est tombé dans une dépression dont il ne se relève pas. Bourré de médicaments pour éviter qu’il « disjoncte », il ne travaille plus et s’enfonce inexorablement dans le néant (isolement, asociabilité). Tous les 15 jours, je le rencontre en essayant de discuter : petit espoir pour lui, afin qu’il croit qu’il existe encore aux yeux de quelqu’un.

Je me suis engagée auprès des Roms ; je fais chaque semaine du soutien scolaire à une enfant Rom ; ce qui j’espère que cela lui permettra de s’intégrer en France.

Pour aplanir les chemins, j’essaie avant tout d’écouter les autres, d’entrer en contact avec eux. Cette écoute devient échange et ensemble on avance du mieux qu’on peut. La prière à partir des échanges éclaire beaucoup de choses.

L’année 2012, j’ai eu une traversée de désert avec les problèmes de santé de ma fille. Mon Dieu m’a donné le courage de surmonter cette épreuve très difficile. Je le remercie de toute ma force de me laisser profiter de ma fille. Merci mille fois, mon Dieu. Amen.

Merci pour ces beaux témoignage de vie, si riches ; merci pour les partages de ce soir.

J’essaie de toujours aider les autres et je veux continuer à aider avec ce que le Père éternel accorde que je puisse avoir. Je le ferai de tout mon cœur.

Partage avec ton Dieu le regard de la tendresse.

En écoutant leurs besoins et en essayant de les partager pour les aider à réagir.

 

Boutroux4

 

En tant que gardien, je tente de me rendre disponible, à l’écoute, attentive aux autres. Je peux tendre une main, tendre l’oreille ou encore ouvrir les bras. Cela peut être aussi en prodiguant des conseils.

Mon Seigneur et mon Dieu, je vous adore et je vous aime. Merci pour la vie que vous nous donnez. Merci pour votre amour infini pour nous. Merci pour mes frères et mes sœurs du LIEN ; Merci pour ma famille.

Alors ce chemin avec Dieu, avec Marie, mère de Jésus-Christ, notre sauveur, assis à la droite du Père qui nous ramène à la vie : merci pour ce pain et cette eau pour notre chemin.

Le Seigneur a tracé le chemin, le voici, le Seigneur qui vient.

Dieu nous montre le chemin qui nous conduit à l’éternité. Ce chemin est nécessaire à tous : Dieu est notre soleil qui nous éclaire.

Toutes mes difficultés, moi et mon époux ; je demande à Dieu son aide pour le 14 janvier, sans oublier mes enfants. En lisant, je me sens concerné ; je dois tout faire pour aider mon prochain, merci.

Ces derniers jours, je suis allée rendre visite à un voisin de mon palier pour lui apporter un peu de galette et surtout lui remonter le moral. Car cette année, il a perdu son fils, et l’année dernière, il avait déjà perdu sa fille et sa femme. Donc, voilà Seigneur, j’ai écouté mon frère ; j’ai essayé d’aplanir son chemin. Grâce à ce réconfort moral, je lui ai dit que j’allais prier pour lui.

Je n’oublie pas dans ma prière du matin de remercier Dieu notre Père des grâces qu’il me donne et du courage qu’il me faut pour toutes les épreuves que Dieu nous envoie, et cela pour aplanir la route tracée par Dieu notre Père. Merci encore.

Pour aider quelqu’un qui est en profonde difficulté, je l’écoute tout d’abord très attentivement, et ensuite j’essaie dans la mesure de mes possibilités de la secourir par des paroles de compassion, pour lui faire comprendre qu’elle n’est pas la seule et que la solidarité entre nous est très importante.

Pour moi, c’est la volonté de rejoindre A. et R. pour les remettre sur un chemin qui soit ton chemin, Seigneur. Aide-nous avec F. et A. à réaliser cela.

J’ai tout fait pour retrouver mon frère. Cela a marché, mais malheureusement je sais qu’on ne compte pas pour lui ; je lui pardonne ; je m’inquiète beaucoup pour ma mère à cause de sa santé. Sans ma mère, je me sentirai seule. Merci au Seigneur.

 

 

janv 2013 - 22

 

 

 Nos écrits en version papier: LienCele12janv2013NosEcrits

 

Plusieurs de nos écrits (et deux témoignages !) évoquent l'église Notre-Dame de la Gare.En cherchant une photo de la Pieta pour accompagner le témoignage d'Yvette, sont  apparues des photos, belles - et jamais vues  - prises à l'expérieur et à l'intérieur de l'église  ! Plusieurs d'entre elles (avec d'autres) forment un nouvel album-photo "les photos de l'église Notre-Dame de la Gare' (colonne de droite).

 

CoordonneesLien

Posté par lelien75013 à 19:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

22 décembre 2012

Nos expressions lors de la célébration du 1er décembre

 

CheminEtoiles

 

Nous notons sur des étoiles

Les signes d’espérance, étincelles de vie !

 

Merci pour les beaux témoignages de ce soir ; ça me donne envie de vieillir bien comme Thérèse. C’est stimulant et plein d’espérance. Oui, le Seigneur accomplit sa promesse est ouvre des chemins nouveaux.

On entend tant de gens déprimés, qui ont peur. Les médias ne nous disent que de mauvaises nouvelles. Nous chrétiens qui savons que Dieu nous aime, cherchons les miettes de bonheur autour de nous et semons-les, par exemple, un sourire, un mot aimable, une patiente écoute et toutes sortes de ces petits riens qui font tant de bien à qui les reçoit : soyons donneurs de bonheur !

Merci Seigneur pour toutes les occasions de partage que tu nous donnes. Merci de nous envoyer ton Esprit dans les moments difficiles. Merci pour toutes ces personnes que nous avons l’occasion de rencontrer et qui sont comme des étoiles sur le chemin de la vie.

Ma mère est en maison de retraite et de plus en plus désorientée, ce qui m’attriste profondément. J’ai par ailleurs un engagement en milieu Roms et je côtoie des personnes qui sont présentes sur le terrain. Elles se donnent à fond et de façon gratuite. Je sens la présence du Christ en en eux et cela me réconforte.

Seigneur, voici ma prière : Seigneur donnez-moi le chemin de Dieu. 

 

NoelGenreCreche

 

 Seigneur, fais que tous les SDF trouvent un toit pour l’hiver et que tous les blessés de la vie trouvent enfin une vie de bonheur, de respect et de justice. Que nos gouvernants et les médias arrêtent de créer de fausses peurs et qu’ils fassent leur boulot de chefs. Seigneur, aide-moi à être plus fort.

L’étoile dans ma vie, c’est la présence de mes amis fidèles qui sont là quand j’ai besoin d’eux. Quand je n’avais pas d’argent pour faire les courses, mon étoile a été l’Eglise et je l’en remercie encore. Mon étoile, c’est Jésus qui m’a fait comprendre qu’il était toujours là. Maintenant c’est à moi d’aider les autres. Mon étoile, c’est aussi cette collègue qui est gentille et qui joue de la guitare pour les enfants ; cela nous fait du bien. Voilà toutes mes étoiles et je rends grâce au Seigneur pour tout ça.

Espérons que la force du Seigneur sur notre chemin nous fasse sentir la présence de Dieu dans les signes positifs. Merci, Seigneur, de tous ces signes. Courage et persévérance nous rapprochent du Seigneur. Merci mon Dieu pour tout.

Merci, Seigneur Jésus, pour l’accueil de Pierre B. et Georges P. militants syndicaux décédés récemment, pour la guérison de Pierre F. atteint de la maladie de Parkinson.

Pour moi, les plus petits sont des étincelles de vie qui m’apprennent à mieux aimer. Où irai-je, Seigneur, tu as les paroles de vie ; tu es mon chemin.

Aide-moi, Seigneur Jésus à préparer le chemin qui mène à toi, malgré mes faiblesses, mes irrégularités, mes faux pas sur ce chemin plein d’embûches, ce chemin plein d’épines, où le Satan nous guette à tous moments. Aide-moi à me tenir prêt le jour venu, afin que je mérite de rentrer dans le Royaume de ton Père, notre père et créateur. Béni sois-tu, Seigneur ! Amen

J’accomplis mes promesses chaque jour, matin et soir, ma petite prière, en disant : merci mon Dieu de m’avoir fait passer cette journée ; demain sera un autre jour et je suis content toute la journée.

 

BrasierEsperanceAvent2012

 

Je remercie Dieu pour tout ce qui me rend heureuse, ainsi qu’il nous donne santé, et ouverture à l’espérance. Jésus, mort sur la croix pour nous sauver. Protège les gens qui sont malades et qui sont à l’hôpital. Aide les pauvres. Bon Dieu, aide-nous à nous en sortir : montre-nous le chemin de vérité.

Un souffle neuf chantant la joie d’aimer. Sous mes pas fleuriront pour notre terre justice et paix, amour et vérité et de nos mains des perles de lumière.

Depuis que je dis à Dieu : « ta grâce me suffit », je me sens comme libérée intérieurement de tous les soucis ! Th. et sa maladie, le découvert bancaire, la santé patraque. Ma foi est plus forte et l’espérance toujours présente. Cela me permet d’écouter et de réconforter, de consoler et d’offrir mon sourire et mon amitié. Bien souvent des perles viennent me redire que Dieu est notre Père et qu’il ne peut nous abandonner.

Jean-Michel est malade, mais il va mieux ; Thérèse retrace toute sa vie en Mission ouvrière ; Paul va peut-être trouver du travail, Samira va avoir un nouveau bébé… Autant d’étincelles et peut-être qu’à Florange, les emplois seront conservés.

Ce qui me fait tenir dans mes difficultés, c’est la foi. En Jésus, quand je suis triste, je prie et tout va bien, car je ressens la présence du Seigneur dans ma vie. Seigneur, apprends-moi à aider les autres.

 

EtoilesDecorees

 

 

Etoiles !!!

Il faut connaître le chemin du Seigneur ; être avant tout un bon chrétien, avoir tous les sacrements de l’Eglise, être en bons termes avec l’humanité. Avoir les meilleures perspectives du monde, se mettre en bonnes relations avec le monde. Toujours avoir un bon chemin en Eglise ; avoir une bonne conduite et un bon chemin dans le monde.

Seigneur, je te recommande ma copine Mireille qui est malade et dont les enfants la critiquent ; ils ne sont pas reconnaissants de tout ce qu’elle a pu leur donner ; malgré cela, elle continue à leur prodiguer son amour maternel. C’est le signe que le Seigneur est présent !

Seigneur, aide-nous à briller comme cette étoile. Guide-moi sur ta route ; montre-moi ton chemin ; protège-moi dans cette vie qui fait peur à cause de gens méchants. Je te dis :“merci pour tout, Seigneur, car sans toi, je ne serai plus dans ce monde : merci ; je t’aime, mon Jésus.

L’espérance me donne force et courage ; elle ouvre une brèche dans l’obscurité ; l’espérance me fait vivre et donne un sens à ma vie. Je prie Dieu de me garder toujours dans l’espérance.

Seigneur, je te dis merci de m’avoir donné la vie. Le chemin était long et je ne sais pas ce qui reste comme temps à vivre ??? Tu es mon guide, Seigneur, Je te suivrai tant que je pourrai jusqu’au derniers souffle. Merci encore ; je ne suis rien sans Toi, tu es mon étoile !

Le sourire d’un enfant qui m’a permis de continuer sur la route et de durer…

Depuis ma cessation d’activité professionnelle, je veux à tout prix me rendre utile en aidant les personnes âgées à faire leurs emplettes ou les accompagner dans leur démarches étant en invalidité et faire le plus possible pour les satisfaire.

Seigneur, merci pour tous ; envoie-moi, Seigneur, ces étoiles qui brillent dans ma vie pour que je marche sur ton chemin. Je te confie, Seigneur, Rita : fais briller sur elle ton étoile et que je donne beaucoup d’amour à ceux qui croisent mon chemin.

Ayant des problèmes de santé, je sens la présence de Dieu en moi et à côté de moi ; il m’aide à tenir et à espérer. Je rends grâce à Dieu pour mes enfants qui sont présents auprès de moi et qui m’aident toujours. Pour moi, le présence de mes enfants est une étincelle de vie.

 

NoelAutrement2012

 

Que les difficultés ne sont que de passage, mais que son amour est pour la vie et qu’il est infini. Rencontre de chaque jour avec mes frères et la terre qui nous as donné à vivre avec tout ce qu’elle possède. Et la vie qu’Il me donne pour pouvoir le suivre et la confiance en tout.

Dans les petites choses de la vie quotidienne, donne-moi, Seigneur, le don de voir tout ce qui est étincelles de lumière, étincelles de vie porteuses de ta présence. Il y a mille signes d’encouragement, de personnes qui se dépassent pour se mettre debout. Tu es à l’œuvre dans leurs actes et dans leur espoir d’un monde meilleur dont ils sont les artisans. Fais-nous discerner ta présence dans ce « vivant » si merveilleux.

L’espérance, c’est ce feu que tu communiques à Th et à B., reçus aujourd’hui au cœur de leur handicap ; c’est l’accueil de F. à ma demande, ses démarches ; c’est F. et M-F. que je vais retrouver tout à l’heure avec leurs copains pour la fête de ses 60 ans : belles aventures !

Sur le chemin qui mène au bonheur, vive l’espérance et la persévérance, deux mots qui se complètent dans la lumière de l’Esprit-Saint et les chemins de Jésus-Christ vers l’amour du Père.

Parler avec les uns et les autres de la force de la persévérance, du désespoir, du partage, de la peur, de l’angoisse, de se fortifier dans la force de l’Esprit-Saint.

 

Ces expressions sont ici en version papier : CeleLienNosExpressions01122012

 

 

etincellesEsperrance

 

 

Avec nos voeux d'un Noël à l'image de ces mots, écrits à l'entrée dans l'Avent.

 

A très bientôt !

 

Posté par lelien75013 à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 novembre 2012

Nos écrits lors de la célébration du 20 octobre 2012

 

Seigneur ton amour soit sur nous,

comme notre espoir est en toi !

 

 

les squares 1

 

 

Nous notons les gestes faits pour que le plus petit, le plus faible soit respecté et servi :

 

Ne pas ignorer les personnes sans abri, un regard, une parole envers cette personne peut l’aider à surmonter cette difficulté de vivre dehors, avec toutes les conséquences qui suivent.

Ecouter les autres, visiter les autres, partager avec les autres, leur pardonner à l’image de Jésus.

Pour toutes les petites choses qui s’apparentent à la solidarité et au respect de ceux qui en manquent tant, je m’efforce de garder contact avec une personne qui par dépression et déshumanisation s’est mise en dehors de la vie sociale. Il est fils de Dieu au même titre et à égalité avec tous. Certes les dialogues, les échanges sont particulièrement difficiles. Tout semble vain, sans perspectives à mes yeux. Mais aux yeux de Dieu, les derniers seront les premiers.

Comme gardienne d’un immeuble, je suis confrontée tous les jours à la bêtise humaine et j’essaye avec mes petits moyens d’arrondir les angles et faire régner la paix et bonne entente.

Seigneur, fais que nos dirigeants arrêtent de s’enrichir sur les peuples, et qu’ils respectent les femmes, les enfants et les ouvriers ; qu’ils arrêtent de dire des conneries pour mieux nous exploiter et qu’ils donnent le pouvoir au peuple ; qu’ils arrêtent leurs profits personnels.

« Seigneur ton amour soit sur nous, comme notre espoir est en Toi » ; Il est fidèle ; espoir en son amour. Que ton amour nous accompagne et que ton amour soit dans notre cœur ; donne à la force de ton amour de venir en aide aux autres, donne-leur la chaleur de ton amour, même dans la douleur et la souffrance ; qu’ils croient en ton amour !

Jésus, donnez-moi la grâce d’aimer et de servir les autres à ton image comme il le faut. Je vous remercie de ma donner le courage et la force dans le travail pour pouvoir aider des associations et faire des dons pour aider les autres.

J’essaie d’être à l’écoute pour chacun : F. dont les enfants sont en difficulté, les unes ou les autres que se confient. En ce moment, mon fils malade qui parle, parle… et moi je suis dans le gris.

Très dépendante, maintenant, je suis surtout servie, pour des gestes quotidiens qui peuvent paraître dégradants. Etre disciple de Jésus, pour moi, c’est donner à ceux qui m’aident le sentiment qu’ils ne font pas un métier dégradant, que personne ne voudrait faire, mais que ce travail est digne, que eux le sont, et qu’ils sont « au service » dans le sens de l’évangile.

Les témoignages, des missions (fidesco para pedro), sa place dans le bus, écoute des autres, lien fraternel.

Merci, Seigneur, de cette rencontre de tout à l’heure avec G. Il a pu exprimer tout son mal-vivre, qu’il cache bien d’ordinaire. Merci de cette confiance et de m’avoir aidé à l’écouter longuement. J’attends que tu nous aides les uns les autres à rester au plus près de lui.

A travers l’amour du Seigneur, j’arrive à trouver assez de force pour soutenir et aider un couple d’amis qui, très âgés et faisant de fréquents séjours à l’hôpital sont dans une solitude et une « misère » très importantes. Merci, Jésus, de m’aider à les accompagner et à rendre leur existence un peu moins triste.

Je crois que Dieu appelle tous les hommes à servir et non pas à se servir. C’est pourquoi je crois que tout engagement pour plus d’humain (justice, paix, fraternité…) est un service que Dieu saura comprendre, car tout homme, toute personne est son fils, sa fille : « ce que vous avez à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait. » Aide-moi, Seigneur, à sortir de chez moi pour m’engager et tenir dans la durée.

M. est une veuve qui vit seule dans son appartement dans le quartier, mais à cause de ces maux physiques, elle ne peut se déplace que difficilement ; don elle a eu recours à moi pour l’aider à faire ses emplettes ; bien sûr, je n’ai pas refusé ; une fois par semaine, je lui fais ses courses, sans attendre rien d’elle.

Ma vie de retraitée est une vie de partage, d’écoute, d’accueil, d’entraide avec mes proches, mes parents éloignés, mais aussi avec les gens du quartier, au sein de ma paroisse qui permet à ma foi et à mon amour pour Dieu et les autres de na pas trop chanceler et garder espoir dans l’amour ; des gestes concrets qui m’aident avec le Christ chaque jour, chaque semaine, chaque instant au cours de mes ans ; merci, Seigneur !

Cet été, j’ai fait un remplacement de gardienne d’immeuble. Un jeune livreur de prospectus me dit : »Vous êtes la nouvelle gardienne ? » - « Non, je suis la remplaçante » Spontanément il me dit : « Je voudrais être gardien d’immeuble ; que faut-il faire ? » Je lui ai communiqué les adresses de la RIVP et de la SGIM que je connaissais, afin qu’il écrive une demande et une lettre de motivation. J’espère que le Seigneur lui viendra en aide. Un deuxième exemple de rencontre cet été m’a particulièrement touchée puis que c’était une personne en difficulté psychique qui souhaite suivre une formation en informatique. Que ces demandes soient exaucées par le Seigneur.

J’essaie de servir mon prochain à l’image de Jésus. Etre à l’écoute, conseiller et orienter mon prochain. Donner de son temps, de son amour, c’est servir. Je travaille dans une clinique psychiatrique, j’essaie d’écouter les patients, d’être gentille, car je sais que ce n’est pas évident pour eux et qu’ils méritent beaucoup d’attention et de compréhension. Servir son prochain, c’est très gratifiant.

Projets de la JOC, toutes les associations (relais, restau du cœur…) pour permettre à ceux qui n’ont pas la possibilité de se couvrir, de manger ou d’être au chaud pendant l’hiver.

Le Seigneur est toujours auprès de moi dans les bons comme dans les mauvais moments. Amen

Je prie Dieu pour qu’il exauce mes vœux. Amen

Aujourd’hui l’évangile selon St Marc en est un témoignage et je m’adresse à toi, Seigneur. Comment, dans une famille où l’un d’eux se sent grandi, fortuné, essaie de détruire son frère, son foyer par des moyens les plus subtiles, mais odieux, alors que toi, Seigneur, tu nous enseignas ton amour dans le partage !

Au service des collègues, notamment de catégorie C dont les revenus sont les plus faibles dans la Fonction Publique, à travers mon engagement syndical à l’UNSA. Au service des collègues à travers l’action sociale, en tant que président de l’AESES. Au service des administrés en tant que Maire adjoint (en cas d’incendie, pour la propreté des quartiers et dans le cadre de la permanence pour les mariages). Au service des jeunes au sein des associations sportives.

Je remercie le Seigneur pour la maison qu’il m’a donnée et surtout de savoir que Jésus me donne la santé totale, merci infiniment.

Seigneur, aide-moi à bien accueillir ta parole ; le geste que je fais, c’est d’écouter les autres, par exemple en équipe ACO ; accueillir la souffrance d’un des membres, l’écouter, l’aider, le porter dans la prière ce soir. J’essaie d’être solidaire avec les collègues ; j’aide en ce moment ma meilleure amie pour qu’elle retrouve un logement sur Paris ; Seigneur, j’ai confiance en toi.

Merci, Seigneur, pour tous !!!

Seigneur, merci pour ton amour infini sur moi et tous mes proches ; en tes mains, je remets tout. Ouvre large mon cœur au service de mes frères. Jésus, en toi j’ai confiance et je te rends grâce toute ma vie. Je t’offre mon cœur blessé et te supplie de le guérir. Aide-moi à pardonner comme toi, tu pardonnes toujours nos fautes. Amen. Je te confie mes enfants et toute ma famille. Je te confie mon examen aussi ; assiste-moi. Amen. Merci, merci…

Seigneur, merci…

Seigneur le pardon que je te demande est de ramener à la raison S., afin qu’il se rende compte que j’ai dit la vérité ; moi, je prie pour lui. Je te rends grâce pour mon travail et la santé que tu me donnes en cette rentrée.

Merci, Seigneur, pour tant de gestes d’amitié et de solidarité autour du cambriolage de mon petit appartement : voisins et amis sont formidables ! Demain je pourrais visiter mon cambrioleur dans la prison et je le recevrai avec gentillesse. Alors pourquoi ne pas lui pardonner d’avance ?

Merci, Jésus, de m’avoir la vie, grâce à toi, Seigneur ; Jésus, apprends-moi à aimer et à servir les autres et à toujours écouter ta parole et merci pour toutes les aides que j’ai reçues.

Ce matin, à mon collège, il y avait les « Portes ouvertes » (c’est les parents qui visitent). On était par 3 collégiens et un primaire et on a fait visiter le collège aux parents et ça, c’est de la solidarité, parce qu’on aide les gens ; on les accueille dans le collège et donc c’est de la solidarité et ça c’est très bien passé.

Visite régulière chez une amie handicapée pour l’aider par rapport aux problèmes administratifs et prendre le temps de l’écouter et de discuter.

Seigneur, je te remercie pour ton amour et te confie mon voisin qui a une maladie du cœur et angoisse à cause de ses frères qui sont déjà partis. Seigneur Jésus, touche son cœur pour que la peur qui est en lui disparaisse. Merci, Seigneur.

A tous mes amis du syndicat, récemment décédés après de cruelles maladies ; reçois-les en ton Royaume, Seigneur Jésus.

Dire « bonjour » quand tu rencontres une personne ; je rends service aux plus âgés que moi dans les magasins, et aux jeunes aussi. Apprendre aux enfants à dire « merci », à être polis envers les gens : le respect.

Confiance avec les autres ; attention à celui qui est dehors ; ne pas l’ignorer : échange de vies. Ecoute de la parole pour avancer, partage avec tous dans chaque moment ; visite de ceux qui en ont besoin : relation grandissante. Joie de pouvoir faire de nouvelles rencontres ; espoir de ne jamais baisser les bras.

Merci Seigneur pour cette rencontre avec les autres membres de l’équipe ; leur témoignage nous rend sensible face aux difficultés de la maladie et merci pour le partage. Seigneur, tu as dit « demandez et vous recevrez » ; merci pour la grâce et les services rendus. Notre espoir est en Toi, car tu es notre rempart ; Béni sois-tu, Seigneur ! Amen.

Seigneur, aide-nous dans notre problème qu’on reçoit. Pardonne-nous tous nos péchés ; tous les gens qui sont malades, protège-les, Seigneur. Je te remercie pour la santé ; aide-nous à nous en sortir. A cause de tout ce qui se passe dans le monde entier, la guerre, le tremblement de terre ; est-ce qu’un jour ça va finir ? aide-nous, Seigneur ; merci pour tout.

Ce matin, j’ai rencontré celui qui s’occupe des poubelles. Il m’a fait un large sourire. Je l’ai remercié de son travail difficile et si utile. Quand j’aperçois le balayeur, il vient vers moi et retire son gant pour me serrer la main. Le jardinier de la ville m’interpelle dès qu’il m’aperçoit…. Tous ces travailleurs qui nous servent et ont un travail pénible et pas intéressant sont les plus près de Jésus sans s’en douter ; merci Jésus pour ces rencontres.

B. est atteinte de la maladie d’Alzheimer. C’est une copine du syndicat des retraités de la CFDT. Son frère est lui aussi atteint de la même maladie. Ils n’ont plus de famille, alors plusieurs copines du syndicat à tour de rôle s’occupent de B. Nous avons mis en place tout un service à domicile, afin que B. puisse encore rester chez elle le plus longtemps possible. Je fais souvent le lien avec l’évangile du paralytique. Notre action auprès d’elle est totalement gratuite. Nous n’attendons pas de remerciements. C’est un service de copines que nous lui rendons. Avec nous, elle est « adorable », toujours le sourire et pleine d’humour, mais sa mémoire lui fait défaut. Personnellement elle m’apporte beaucoup, me fait confiance. Nous recevons beaucoup d’elle : merci, Seigneur, de son amitié.

Je remercie le Seigneur d’avoir protégé mon fils et mes parents durant la guerre en C.I. En avril 2011, je devais être opérée… En août, je suis allée à Lourdes pour prier. A mon retour, j’ai annulé le rendez-vous à la clinique, où je devais être opérée. En même temps je me prépare à mon baptême. Tous les jours, je prie le Seigneur de m’avoir choisie comme sa servante. Que sa volonté soit faite dans ma vie. Mon premier fils aura bientôt 19 ans et je suis enceinte de 6 mois ; j’accoucherai avant mon baptême ; je remercie le Seigneur d’avoir exaucé mes prières.

Merci Seigneur pour tous ces témoignages tellement porteurs d’espoir ! Merci de ta présence très forte et très attentive dans notre vie au quotidien. Merci pour tous les gestes pleins d’attention de la part des proches pendant la maladie. Aide-nous à partager et à témoigner de tout ce que tu nous apportes. Merci pour nous avoir envoyé ton Esprit. Je te confie certains proches qui sont dans la difficulté.

Cet homme distribue des publicités pour se faire un peu d’argent. Discussion dans l’immeuble après avoir parlé avec cet homme ; les locataires ne comprennent pas sa démarche.

J’écris de ma propre initiative à la place de M., pour la remercier, au nom des frères et sœurs du LIEN, et plus largement de la Mission Ouvrière, de tenir à jour et d’alimenter le blog du LIEN ! Seigneur ton amour soit sur elle, comme notre espoir est en toi, en nous, en Jérémy !

Nos écrits sous forme papier : LeLienNosEcritsCele20oct2012

 

 

Sept 2011 murb

Posté par lelien75013 à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juillet 2012

Nos "écrits" lors de la célébration du 23 juin 2012

 

 Au cours de la dernière célébration du 23 juin, l'un d'entre nous - tout nouveau au Lien - a exprimé lors de son témoignage combien il avait aimé lire avec son invitation tous nos "écrits" de la célébration précédente, retranscrits par le Père Alain.

 

 

Comment Dieu nous a fait grâce tout au long de cette année,

comment il nous a accompagnés fidèlement ?

 

 

Telle était l'invitation/question faite à chacun et voici l'ensemble de nos écrits :

 

par

 

 

Dieu nous protège de tout ; il nous donne la force et le courage pour rester bien dans notre vie quotidienne. Je prie Dieu tous les jours ; il est toujours là avec moi. Merci pour tout ce que ta as fait pour nous dans la vie.

 

Merci, Seigneur, pour le voyage d’Anne-Marie en Arménie : que l’Esprit-Saint éclaire ses rencontres. Merci pour la rencontre avec Florence : donne-lui la force de la mission. Aide-nous dans les difficultés de la mission ; aide Maryse et sa famille dans l’épreuve.

 

Christ, tu n’as pas d’oreilles ; tu n’as que nos oreilles pour entendre le cri de nos frères…

 

La joie, cette année, est de constater que mon fils progresse ; il prend des initiatives ; il a des amis(e)s qui ont l’air de l’apprécier. Mais les difficultés sont là aussi, quand il est en colère et qu’il hurle. Je sais que la maladie l’envahit ; je fais confiance à Dieu et j’espère en lui. Les difficultés sont d’ordre relationnel avec une personne et je crois que je ressens, depuis, un coup de vieux…

 

Merci, Seigneur, pour toutes les grâces que tu m’as accordées cette année, pour ma fille qui a présenté son bac, bien qu’elle ait été toujours malade, mais avec l’espoir que j’ai mis en toi, tu as exaucé mon vœu de la maintenir en bonne santé. Seigneur, je te confie mon suivi professionnel ; Fais, Seigneur, que je trouve ce qui me plaît. Bénis sois-tu, Seigneur.

 

Dieu m’a donné la force et la grâce de traverser la perte de ma sœur Nadia ; la grâce de Dieu m’a aidé dans cette terrible épreuve : Merci, merci, Seigneur.

L’année 2011-2012 est une année très compliquée ; mais grâce à Dieu et à son fils Jésus, ma famille et moi ont continué à survivre. J’ai perdu une petite fille d’un jour, alors que tout allait bien aux yeux des médecins. Cette situation a engendré ou a augmenté des difficultés d’incompréhension où chacun rejette la faute sur l’autre. « J’ai du prix aux yeux du Seigneur et il est ma force ! » Je souhaite qu’il ramène des joies et de la compréhension dans la famille et entre moi et mes amis.

 

La force d’être toujours positif… Le décès de ma mère et de ma tante dans le même mois ; espère tout ; à lui, le seul Dieu. 2012 et toujours !

 

Je te rends grâce pour tout ; je te confie Fabrice : que la Ste Vierge le protège. Prends soin de toute ma famille !

 

Aujourd’hui, le Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force sur la terre ; j’écoute sa parole…

 

Je remercie le Seigneur, d’abord, de m’avoir gardé en bonne santé ; je le remercie pour la fidélité de son amour, pour le don de la foi. Je le remercie pour la guérison d’une amie atteinte d’un cancer.

 

Joie : mon fils cadet a pu obtenir une formation dans son entreprise ; merci Seigneur pour ce cadeau. Difficultés : ma fille âgée de 36 ans, n’a toujours pas eu d’enfants ; Vierge Marie, je t’en prie, aide-là à être mère. Espoir : pour ma fille, j’espère qu’elle sera mère un jour ; le moment n’est pas encore venu ; je n’oublie pas d’autres femmes du monde entier qui ont des problèmes.

 

Sa fidélité et sa force, c’est de voir encore les étoiles, les signes de Dieu dans les paroles, le soin, l’attention parmi ceux et celles que je rencontre ; c’est de continuer à croire que j’ai du prix aux yeux du Seigneur, quand tous les jours je rencontre le mépris, la violence, l’humiliation. Oui, j’ai du prix et il m’arrive de le dire en hurlant.

 

Le Seigneur est merveilleux : ce que je lui ai demandé, il me l’a donné ; merci, Seigneur !

 

Quand je regarder les directions du panneau, je vois joie, difficultés, espoir : aucune de ces directions ne me concerne ; il n’y a que le mot difficultés que je connais ; c’est mon quotidien !

 

Cette année : joies = des amis m’ont fait réaliser que j’étais bien trop exigeante au niveau de mes demandes de grands bonheurs. Depuis, je me contente de donner et de recevoir des petites joies. C’est une façon beaucoup plus profonde de vivre et d’échanger avec mes amis et ma famille. Difficultés = quand les difficultés m’ont assaillie cette année, j’ai été en colère après Dieu et je me suis sentie abandonnée, voire désespérée. Espoir = J’ai du mal à trouver l’espoir ; mes efforts de chaque jour et mes demandes à Dieu vont peut-être m’y conduire ; c’est mon projet pour les jours à venir.

 

Tout au long de cette année, j’ai voulu que Dieu m’aide, surtout j’ai pu faire la démarche pour être confirmée ; ce qui fut une joie pour moi. Je remercie la sœur Elisabeth qui m’a encouragé.

 

Merci, mon Dieu, pour la force que tu m’as donné sur la formation que je viens de suivre pour les lois françaises. J’ai obtenu le diplôme ; merci à toi, Jésus, pour cette année 2012.

Tu nous as accompagnés toute l’année par ta force. Tu nous fais don de ton Esprit et il nous rend capables d’accomplir une belle mission d’amour, même à travers les difficultés et parfois les découragements ; merci Seigneur…

 

Après un gros chagrin, j’ai découvert que beaucoup d’amitié m’était témoigné, alors que je ne voyais plus rien ; merci mon Dieu.

 

Espoir, difficultés, joies : il faut garder l’espoir pour atteindre nos joies et pour y arriver, certaines difficultés se mettant devant nous. Allumons nos bougies et apportons-les à notre prochain, car chaque lumière est précieuse.

 

Dans notre vie quotidienne, il nous arrive parfois qu’on a des soucis, que ce soit dans le travail ou pas ; parfois des problèmes viennent vous trouver sans qu’on le sache. Eh bien, croyez-moi, il ne faut pas se laisser abattre, mais prendre son courage et prier le Seigneur de nous venir en aide et qu’au fil des jours tout rentrera dans l’ordre : ne jamais se décourager.

 

Mon Dieu, j’ai la foi en toi ; aide-moi à surmonter cette épreuve de la maladie de ma seule et unique fille. Le 4 juillet, c’est son opération au poumon. Vous êtes ma force de continuer à vivre.

 

Merci pour cette invitation au Lien. Seigneur dans cette épreuve que nous traversons, nous avons su trouver auprès de toi la force d’avancer. Notre petite Mara est maintenant auprès de toi, dans ton amour. Ma foi pour notre Dieu s’est réveillée, après s’être un peu endormie. Mara « a du prix aux yeux du Seigneur ». Chacun de nous est là pour une raison. Auprès du Seigneur, Mara illumine nos vies et veille sur nous ; elle nous apporte amour et réconfort et nous rend plus ouverts au monde !

 

Merci, Seigneur, pour toutes les grâces reçues. Merci pour ton soutien, quand je tombe et tu me relèves. Merci pour la vie ; je te confie Lévi et mon père Miche.

 

Dieu est mon secours dans les moments les plus difficiles. Je le prie. Dans l’eucharistie, le dimanche à la messe, je lui parle et je le remercie. Mes doutes s’estompent et la raison ensuite revient.

 

Seigneur Jésus, je vous aime pour tout, merci.

 

Vraiment, j’ai envie de rendre grâce en regardant ces frères qui peuplent ma vie. Ils sont à la fois source d’admiration et de soucis, avec toutes les difficultés qu’ils rencontrent. Vraiment ils me disent combien tu es proche (comme le disent nos textes) « Est-il un Dieu si proche de nous comme l’est le Seigneur notre Dieu ? » Merci de ces vies passionnante et ces visages tour à tour joyeux ou en difficultés.

 

Un divorce pas souhaité, mais qui, au final, est bénéfique pour chacun. Dans le brouillard, Dieu envoie toujours des gens (chrétiens ou non) à mon secours. Effectivement, c’est toujours lorsque je baisse les bras. C’est par ces petites choses que je rends grâce à Dieu au quotidien. Je remercie Dieu de me donner le soutien de nos parents.

 

Je remercie mon Dieu pour tout le bonheur ! Merci, Seigneur.

 

 

Seigneur, dans le quotidien où je suis souvent éloigné de toi, rappelle-moi ta présence et rends-moi plus forte pour affronter des relations parfois violentes. Mais rappelle-moi aussi ta présence dans ce que je peux donner aux autres.

 

Jésus m’a fait grâce et je suis très contente. Ma force en Jésus me donne la force avec mes enfants.

 

Jésus est mort pour me donner la vie. « J’ai du prix aux yeux du Seigneur ! » Dieu est là dans mes difficultés dans ma joie, dans mes peines, j’ai l’espoir, car Dieu est ma force ; merci ; Dieu m’accompagne tous les jours.

 

Merci, Seigneur, pour ta présence discrète dans nos vies, pour tes messages d’amour. Pour la force que tu nous donnes dans la foi pour avancer dans la vie, avec les obstacles que nous rencontrons sur la route. Tu es discret, mais je sens ta présence dans la solidarité des uns et des autres, dans l’humanité qui est source de joie. Les difficultés sont là, mais je sais que tu m’aimes et que tu ne me laisses pas tomber.

 

Seigneur, donne la force aux personnes qui perdent un membre de leur famille ; aussi aide les jeunes qui cherchent un premier emploi. Fais que nos gouvernants fassent une meilleure distribution de nos richesses et qu’ils pensent surtout aux plus petits qui n’ont rien, en premier les SDF et les femmes qui se retrouvent seules avec leur enfant.

 

Cette année m’a semblé une année où il fallait faire pas à pas dans la voie du Seigneur, une année où l’écoute – nos oreilles- était pour l’attention de nos familles, frères, enfants, sœurs éloignées, mais sachant que Dieu était présent avec nous : des démarches, des visites, des accueils nous ont conduit à nous oublier pour partager avec tous ceux qui se présentaient à nous. Etre porteur de l’évangile, croire en Jésus par la pratique de l’amour et la foi. Ca a été difficile, mais plein d’espoir ce soir par le sillonnement de la vie pour ceux qui nous interpellent.

 

Je ne cesse pas d’implorer la grâce de Dieu et de le remercier de tous les bons moments qui me font oublier les épreuves dures et très pénibles que nous traversons. Mon Dieu, que ferais-je sans toi ? J’ai besoin de toi ; sans foi, on ne vit pas.

 

La vie est faite pour être difficile à vivre : Jésus nous donne exemple pour combattre les difficultés ; L’espoir est avec lui et sans lui, il est impossible de vivre.

 

Seigneur, il y a quelques années, tu nous as réunis en couple dans la joie ; ensuite nous avons connu quelques difficultés au travail pour élever nos deux enfants, mais avec force, un grand espoir de les voir grandir et ensuite être en couple, travailler  Le Seigneur nous voit dans son cœur ; aujourd’hui, protège nos enfants, Seigneur.

 

Dieu est ma force ; il est dans ma vie ; il m’accompagne tous les jours.

 

Une grande joie quand je me réveille ; je me dis : la vie est belle ; le soleil brille ; le bon Dieu est avec moi aujourd’hui. Difficultés, quand je reçois une lettre de ma famille qui crie famine et je ne peux pas leur venir au secours. Espoir, bonne nouvelle de mon pays, toute la famille est en bonne santé. Que l’année 2012 m’apporte la santé.

 

Seigneur, merci pour la foi que tu m’as donnée. Merci de conduire ma vie, la vie de ma famille. Merci pour cette soirée que je vis au côté de ma fille dans cette chapelle. Merci de me confirmer la foi que j’ai en toi, à savoir que le dernier mot t’appartient et que je dois être ici bas le prolongement de ta miséricorde. Merci, Seigneur, je t’aime ; que ton règne vienne ! Amen ! Alleluia !

 

Tous ces écrits ici : LeLienNosEcrits23062012

 

A tous, le bureau du Lien souhaite de passer un très bel été, reposant, revivifiant, qu’on le passe ici à Paris ou ailleurs, au pays, à la campagne, à la montagne ou à la mer…Nous pensons aussi à tous ceux qui sont malades, à l’hôpital, en maison de repos. Ils sont dans nos cœurs.

 

A très bientôt !

 

Tu peux t'abonner au blog et ainsi recevoir sur ta boîte mail une alerte quand est publié un nouveau message. Et/ou entrer en contact avec nous, laisser un commentaire, ... La webmaster (moi ;)) ne quitte pas Paris cet été !!!

 Si tu es sur un réseau social comme Facebook, n'hésite pas à "recommander" ce message  - Et ensuite "partager" celui-ci depuis ton journal à un tel, une telle, un groupe ! Sur Twitter ou sur Google + ? Tu peux signaler ! Le Lien est sur Facebook : mission ouvrière Le Lien. Deviens "ami" !

 

Posté par lelien75013 à 13:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,